© 2011 xavier
Accueil
Brève Histoire
Notre Village : Chera & Saparelli
Forum d'échange
Arbre Généalogique
Liens

J'ai choisi de parler de Chera et de Saparelli, villages par nature attachés au patronyme.

Chera doit vraisemblaglement son nom au gros rocher Oriu (voir ci-après). Ce sens est attesté par de nombreux mots de diverses langues d'origines latines, reposant sur la base "kar", comme le Catalan ou le mot chera signifie rocher.

Saparelli est le dérivé de I Sapareddi qui se traduit par : les petites grottes, Le lieu devait porter ce nom avant la fondation du village.

Saparelli à d'abord était fréquenté en premier par les Culioli, puis Chera à était fondé vers 1759.

 

41°30'04 Nord - 9°11'59 Est. Alt : 300 m. Route D59

 

 

 

 

 

Chera

 

Le village avoisine celui de Saparelli, plus au sud.

Saparelli

 

Il n'y a plus de commerce ni d'école depuis longtemps. Reste à Chera, l'église Sainte Lucie et un terrain stabilisé pour la pratique de la pétanque.

Ses curiosités sont les suivantes :

  • Deux sources distinctes à Chera, espacées de quelques mètres, alimentent pour une un lavoir, et se déversent dans un réservoir pour l'irrigation de jardinés. Il est a noter également l'existence d'un ruisseau plus bas, invisible par manque d'entretien.

lavoir à Chera

 

 

 

 

  • Une source à Saparelli ; a Ghizinettu. L'eau coulait en actionnant la pompe manuellement. Par le passé il devait y avoir un puis.

 

  • Un rocher énigmatique baptisé Oriu - nom probablement dérivé du mot orzu, orge en corse ou encore du mot horreum, magasin en latin - surplombe le village. Un temps soupçonné d'avoir servi d'abri troglodyte, il était surtout utilisé par les anciens comme grenier à foin et à céréales. Sa cavité naturelle, entièrement hermétique du sol permet la conservation en bloquant les remontées d’humidité de la terre. En revanche, rien n'aurait pu empêcher les premiers Culioli de Chera d'y séjourner avant la réalisation de la première bâtisse en pierre.           Ce genre de particularité (rocher sur rocher avec une partie maçonnée) se retrouve plus bas dans la vallée à Canni ou encore à Sainte lucie de Talza et à Monaccia. Celui-ci a la particularité d'avoir un petit plateau au sommet, accessible depuis un vieux chêne à l'arrière pour les plus agiles, coiffé d’une croix chrétienne protectrice en pierre.

Oriu de Chera

 

 

  • La chapelle Romane Sant'Austinu (Sainte Augustine) datant du 11ème siècle, se trouve en contre bas du village. Relativement accessible en longeant le ruisseau et en suivant les panneaux d'indication. Le toit a disparu, mais le reste du monument est bien conservé.

Chapelle Sant'Austinu.

Chapelle Sant'Austinu face.

 

  • Fait remarquable, l'ancien monument aux morts commémorant les combattants tombés aux guerres, affiche exclusivement et systématiquement le même nom.

monument aux morts de Chera

 

 

  • La première maison bâtie en pierre à Saparelli

 

 

  • Linteau de la première maison bâtie à Chera

 

 

  • La "ciottula" du Frangugdaghiu à Saparelli

 

  • L'Arca de Chera, fosse commune très répendue en Corse ou l'on enterrait ses morts ensembles. Les Adultes d'un côté, les enfants de l'autre. L'utilisation de cette sépulture a été abandonnée courant 17ème siècle.

 

Village de Chera et Saparelli